Habba baraka*, la dormance en réveil

    Que se passe-t-il lors de la migration? Quelle transformation entraîne le passage d’une culture à une autre? Que se passe-t-il au niveau de nos souvenirs, entre «madeleine de Proust» et ghorba?

La nigelle est utilisée en tant que graine dans la cuisine marocaine et rifaine, et en tant que fleur décorative dans la culture occidentale. Elle devient ici le support des souvenirs d’une femme fictive. Ces souvenirs, entre archives familiales et artifices, apparaissent à travers des photographies. Des extraits de vie nous sont présentées sur les pétales de la nigelle. Le passage de la graine à la fleur réveille ces souvenirs en dormance.

Ces images vont-elles rester figées éternellement, faner ou transmuter en de nouvelles graines?

*    Habba baraka, littéralement graine à bénédiction est la graine de nigelle en arabe, aussi appelée habba sawda (graine noire)    

**  Ghorba ( غُرَبٌ ) est un mot ayant plusieurs significations. Il peut désigner l’exil, l’étranger, l’inconnu, l’étrangeté, la solitude, l’ouest ou le couchant.

habba baraka_tournai05.jpg

Vues d'exposition, Prix artistique de Tournai, Cave de l'office de tourisme, Tournai.

Tirages de gravure sur liant acrylique - fleurs de nigelle artificielles - graines de nigelles - dimensions variables - 2021

213335693_146020090957079_12823516849024996_n.jpg
213655919_956527908479768_3581299974676847566_n.jpg

Vues d'exposition, Parcours d'art contemporain en Morvan, en face de la cathédrale d'Autun 2021

Tirages de gravure sur liant acrylique - fleurs de nigelle artificielles - graines de nigelles - dimensions variables - 2021